Serial beauty

À la découverte de l’intérieur éclatant de la designeuse Elena Salmistraro, entre illustrations éco-funky, tableaux de Vierges pop et têtes de babouins en céramique

Serial beauty

Modeler la céramique est son amour (mais après Greta, sa fille âgée de trois ans). Créer est sa force. Son sourire est contagieux. Elena Salmistraro est une jeune artiste et designeuse, parmi les plus prisées de la nouvelle scène du design italien. Authentique milanaise, grands yeux communicatifs, elle étudie au lycée artistique et s’essaye à une multitude de courts d’art. « Au lieu de me laisser avec la baby-sitter, ma mère m’envoyait peindre dans un atelier », explique-t-elle. Ses deux diplômes en Fashion Design, au Politecnico de Côme, et en Product Design, au Politecnico Bovisa, forgent son approche. À l’image de Fornasetti, Elena est fascinée par la production en série. Elle aime les matériaux naturels, le bois, le papier ou encore la céramique. Sans oublier la nature. Ce mélange devient la signature de son travail : créer des œuvres d’art reproductibles évoquant le monde animal, comme avec la série Primates (les masques/singes qu’elle affectionne tant) développée avec Bosa, le leader mondial de la production de céramique de luxe. C’est d’ailleurs avec Bosa (et Walt Disney) qu’Elena vient de créer un Mickey Mouse en édition limitée (en veste de cuir clouté) pour fêter les 90 ans de la plus célèbre des souris. N’oublions jamais l’enfant qui sommeille en nous…